Par Dominik Boudreault Lapierre

La petite communauté autochtone d’Odanak, au Centre-du-Québec, a vu, en 2011, naître le premier collège autochtone du Québec, l’Institution Kiuna. Cette institution collégiale est la concrétisation d’un travail de longue haleine, qui avait pour but premier d’offrir aux étudiants autochtones un centre collégial adapté à leurs besoins.

Kiuna, c’est une vie étudiante dynamique axée sur la réussite et les études. Ce sont donc toujours des activités culturelles basées sur des objectifs d’apprentissage qui sont offertes aux étudiantes et aux étudiants. Des activités diverses et portant majoritairement sur la culture autochtone leur sont proposées, le tout organisé par un comité de vie formé de plusieurs étudiants.

On peut donc dire que c’est une opportunité hors du commun qui est offerte aux étudiants de suivre leur formation dans un environnement dynamique et familial qui favorise leur apprentissage et qui les rapproche de leurs cultures respectives. De plus, aucune barrière de langue n’est présente, puisque les étudiants ont la possibilité de suivre leurs cours dans la langue de leur choix, français ou anglais. Les étudiants allochtones sont aussi les bienvenues. Étudier à Kiuna, c’est bénéficier d’une situation d’immersion culturelle à deux pas de chez soi. C’est naviguer entre les cultures et les perspectives, et y trouver du sens.

Depuis son ouverture, plus de 275 étudiants provenant de 24 communautés et de 10 régions urbaines, de toutes les nations du Québec, d’autres provinces et des États-Unis sont passés sur les bancs de Kiuna. En date de février 2018, Kiuna compte 79 diplômés.

Pour plus d’informations, visitez le site web www.kiuna-college.com ou la page Facebook « Kiuna College ».

 

Instagram

Nous sommes de retour sur Instagram! #fecq

A post shared by FECQ (@fecq_officiel) on

Twitter