victoire-vf-inversee

MONTRÉAL, 15 décembre 2016 – La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) salue la bonification moyenne de 462$ des bourses d’études de 146 000 étudiants québécois, dont plus de 42 000 étudiants collégiens, annoncée par le gouvernement du Québec.

Le rattrapage de l’indexation des frais de subsistance est l’une des mesures phares annoncées par la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Hélène David, dans une perspective d’améliorer l’accessibilité financière aux études. La FECQ considère cette annonce comme une victoire majeure de l’ensemble du mouvement étudiant puisqu’il s’agit de l’une de ses principales revendications depuis le début des années 2000. D’ailleurs, cette annonce est le fruit de plusieurs mois de travail de la FECQ et de l’Union étudiante du Québec (UEQ). En effet, les deux organisations étudiantes se sont assurées que la compensation du Québec pour la bonification du gouvernement fédéral à l’aide financière aux études, totalisant une somme d’environ 80 millions de dollars, retourne véritablement dans les poches des étudiants.

Aujourd’hui, la Fédération peut affirmer que les étudiants ont été écoutés par Mme David et le gouvernement, puisque les frais de subsistance des prêts et bourses augmenteront de 65,4 millions de dollars. « C’est une gigantesque victoire pour les 146 000 étudiants bénéficiaires de l’Aide financière aux études qui verront enfin leurs dépenses mieux reflétées par le programme. Cette mesure permettra d’aider concrètement les étudiants dans leur quotidien pour que ceux-ci puissent se concentrer sur leurs études », précise la présidente de la FECQ, Rose Crevier-Dagenais.

PLUSIEURS AUTRES GAINS IMPORTANTS À L’AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES
La FECQ souligne également les progrès importants pour améliorer les conditions de vie des mères et les pères monoparentaux. En effet, l’annonce gouvernementale prévoit aussi des bonifications de 11,3 millions de dollars spécifiquement pour les chefs de famille monoparentale.
« L’annonce représente 994 $ en moyenne par année pour un chef de famille monoparentale. Il s’agit d’une énorme différence pour un parent qui tente de jongler entre la vie de famille et les études. Leur situation particulièrement précaire a duré trop longtemps et nous nous réjouissons des progrès annoncés aujourd’hui », explique Rose Crevier-Dagenais.

En outre, la FECQ se réjouit également de l’injection d’un peu plus de 3 millions servant à :
• reporter le remboursement des dettes d’études d’emprunteurs avec des situations financières précaires ;
• permettre à près de 250 étudiants de retourner dans leur famille une fois de plus par session si leur domicile n’est pas accessible par les voies routières ;
• augmenter le seuil d’admissibilité de l’aide aux études pour les étudiants à temps partiel.

À PROPOS DE LA FECQ
La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente plus de 65 000 étudiants provenant de 22 cégeps répartis sur tout le territoire québécois. Depuis plus de 25 ans, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie et d’études des collégiens.

Infolettre
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Twitter